• Kedi - 25 Allée Gluck 68200 Mulhouse

FAQ

Foire aux questions

FINANCEMENT

Le coût du contrat d’apprentissage et du contrat de professionnalisation est intégralement pris en charge par les OPCO de l’entreprise qui accueille l’alternant.

Les formations continues ( langues et informatique ) sont pris en charge dans le cadre du Compte Personnel de Formation et du Plan de Développement des Compétences de l’entreprise pour les salariés.

Il n’y a aucun frais d’inscription à payer lors de son inscription chez KEDI.

FORMATIONS

Oui, nous aidons les apprentis à trouver une entreprise. Nous proposons un accompagnement individualisé à la recherche d’entreprise.

Nous proposons un conseil personnalisé : un rendez-vous peut être pris avec notre conseiller afin de mieux vous orienter.

Si je n’ai pas obtenu mon baccalauréat je peux intégrer un BTS à plusieurs conditions :

  • Avoir terminé l’année scolaire de terminale, avoir un dossier scolaire satisfaisant et avoir son relevé de notes
  • Être sérieux(se) et motivé(e) 

Avec un Titre professionnel, je peux intégrer un BTS puisqu’il a le même niveau qu’un Bac (Niveau IV) 

Nous privilégions le suivi personnel aux réunions de groupes afin d’avoir le meilleur suivi possible. 

Cependant, pour les demandeurs d’emploi, il y a des réunions collectives organisées.

L' ALTERNANCE

Les formations en alternance permettent d’acquérir de l’expérience professionnelle en entreprise. Cette expérience facilitera votre recherche d’emploi. De plus, vous êtes payé, et c’est votre employeur qui prend en charge les frais de scolarité.

L’apprentissage ou le contrat de professionnalisation: un parcours gagnant.

En passant du temps en entreprise dés votre formation, vous pourrez acquérir une expérience professionnelle qui facilitera votre recherche d’emploi. De plus, vous êtes payé, et c’est votre employeur qui prend en charge les frais de scolarité.

C’est l’entreprise accueillante qui rémunère l’alternant.

La rémunération d’un apprenti en contrat d’apprentissage est fixée selon les barèmes de l’Etat et de la convention collective de l’entreprise d’accueil. Deux critères déterminent également la rémunération :  l’âge et les années d’alternance effectuées.

En contrat d’apprentissage :

Avant 18 ans :

La première année :  27% du SMIC soit 416€

La deuxième année : 39% du SMIC soit 601€

La troisième année : 55% du SMIC soit 847€

De 18 ans à 20 ans : 

La première année : 43% du SMIC soit 662€

La deuxième année : 51% du SMIC soit 780€

La troisième année : 67% du SMIC soit 1 032€

De 21 ans à 25 ans : 

La première année : 53% du SMIC soit 816€

La deuxième année : 61% du SMIC soit 939€

La troisième année : 78% du SMIC soit 1 201€

A partir de 26 ans : 

Chaque année : 100% du SMIC soit 1 539,42 €

En contrat de professionnalisation :

La rémunération d’un apprenti en contrat de professionnalisation est fixé selon les barèmes de l’Etat et de la convention collective de l’entreprise d’accueil. Deux critères déterminent également la rémunération : l’âge et le niveau d’étude.

Pour les jeunes de moins de 21 ans :

Niveau inférieur au BAC PRO ( rémunération de base ) :  55% du SMIC soit 846,68€

Niveau égal ou supérieur au BAC PRO ( rémunération majorée ) : 65% du SMIC soit 1 000,63€

Pour les jeunes de 21 ans à 25 ans :

Niveau inférieur au BAC PRO ( rémunération de base ) : 70% du SMIC soit 1 077,60€

Niveau supérieur au BAC PRO ( rémunération majorée ) : 80% du SMIC soit 1 231,54€

Pour les personnes ayant 26 ans et plus : 

Niveau inférieur au BAC PRO ( rémunération de base ) : 100% du SMIC ou 85% de rémunération conventionnelle soit 1 539,42€

Niveau supérieur au BAC PRO ( rémunération majorée ) : 100% du SMIC ou 85% de rémunération conventionnelle soit 1 539,42€

LA FORMATION CONTINUE

La formation continue est un mode d’apprentissage proposé aux professionnels salariés et aux demandeurs d’emploi en vue d’améliorer leurs compétences ou d’acquérir de nouvelles connaissances professionnelles.

LE CPF ( Compte Personnel de Formation )

Le CPF est le Compte Personnel de Formation.

Il est le droit à la formation professionnelle, qui remplace le DIF (Droit Individuel à la Formation) depuis le 1er janvier 2015.

Le Compte Personnel de Formation (CPF) est utilisable par tout salarié, tout au long de sa vie active, y compris en période de chômage, pour suivre une formation qualifiante ou certifiante. Le CPF a remplacé le Droit Individuel à la Formation (DIF). Les salariés ne perdent pas les heures acquises au titre du DIF.

Pour les formations hors temps de travail :

le salarié pourra utiliser son CPF sans faire de demande à l’employeur (à la différence du DIF).

Pour les formations sur le temps de travail :

Un accord de l’entreprise sera nécessaire. (La rémunération du salarié sera maintenue.) Seules exceptions: les stages visant l’acquisition du socle de connaissances (lire, écrire, compter..) et de compétences (bureautique, informatique, langues étrangères…) ainsi que ceux prévus par accord de branche ou d’entreprise.

Lorsque la formation sera suivie tout ou partie pendant le temps de travail :

Le salarié doit demander l’accord préalable de l’employeur sur le contenu et le calendrier de la formation. L’entreprise sera tenue de lui faire connaître sa réponse dans un délai qui sera mentionné par décret. L’absence de réponse vaudra acceptation.

En cas de mobilisation du CPF hors temps de travail, aucune allocation de formation ne sera due au salarié, comme c’était le cas pour le DIF.

L’ensemble de nos formations proposées peut être pris en charge par le CPF.

LES HEURES DIF ( Droit Individuel à la Formation )

Vous aviez des heures de DIF (droit individuel à la formation) disponibles dans le cadre de l’ancien dispositif ? Pas de panique, le DIF a certes disparu au 31 décembre 2014 pour laisser place au compte personnel de formation, mais vos droits acquis sont transférables et utilisables jusqu’au 30 juin 2021.

Pour ce faire, votre employeur a dû vous transmettre une attestation précisant vos heures de DIF. Le cas échéant, vous trouverez l’information sur votre fiche de paie de décembre 2014 ou sur celle de janvier 2015. Si vous êtes à la recherche d’un emploi, vos droits figurent sur votre certificat de travail.

Vous avez eu successivement plusieurs employeurs entre le 1er janvier 2009 et le 31 décembre 2014 :

  • Seule l’attestation fournie par votre dernier employeur en date est valable.

Vous avez travaillé pour plusieurs employeurs à la date du 31 décembre 2014 : 

  • Additionnez les heures indiquées sur les attestations de chacun de vos employeurs

Vous êtes en recherche d’emploi :

  • Reportez le solde d’heures DIF inscrit sur votre dernier certificat de travail.

Vous avez retrouvé un emploi depuis moins de deux ans à la date du 1er janvier 2015, reportez:

  • Les heures de DIF portables mentionnées sur le certificat de travail émis par votre précédent employeur
  • Les heures de DIF acquises au 31 décembre 2014 et attestées par votre employeur actuel.

Vous êtes agent public (fonctionnaire et contractuel) :

  • Vos droits restent affichés en heures et prennent en compte vos heures de DIF accumulées jusqu’au 31 décembre 2016.
  • Ils ne feront pas l’objet d’une conversion en euros ; vous n’êtes pas concerné par la loi sur la monétisation des droits formation.

Utiliser ses heures DIF :

Vos heures acquises au titre du DIF peuvent être utilisées pour financer une formation.

Vous devez cependant saisir le solde de ces heures avant le 30 juin 2021 directement en ligne sur votre compte formation.

Le montant saisi fera l’objet d’un contrôle à la première demande de formation.

Trouver mon solde d’heures de DIF :

On peut retrouver le solde d’heures DIF sur : 

  • Votre bulletin de salaire de décembre 2014 ou janvier 2015
  • Une attestation de droits au DIF fournie par votre employeur
  • Votre bulletin de salaire

Saisir mon solde d’heures DIF : 

Les heures DIF sont converties au taux de 15€ de l’heure (ce taux est fixé par décret).

  • saisir un montant arrondi à l’unité supérieure
  • télécharger votre justificatif
  • enregistrer votre solde, celui-ci est automatiquement crédité sur votre compteur en euros